Quelques autres symboles

Lauburu ou croix basque

C'est une croix formée par quatre virgules (techiquement une swastika), chaque virgule étant constituée de trois demi-cercles (un premier haut de demi-cercle suivi d'un bas de demi-cercle, plus un deuxième bas de demi-cercle, deux fois plus grand, au bas des deux autres et les reliant).
En basque, lau signifie quatre et buru tête.

 

Ce symbole mythologique pré-indo-européen, largement diffusé par les civilisations antiques depuis le néolithique, pourrait indiquer le mouvement du temps (année décomposée en quatre saisons), ou aussi les quatre élements de la vie (l'eau, la terre, le feu et l'air).

Au Pays Basque, il a plusieurs significations :

 

- La lauburu represente le soleil en mouvement, dans le sens est-ouest, c'est le bien et dans le sens inverse c'est tout ce qui est mauvais pour l'homme.
- Symbole des quatres éléments, la terre, l'eau, le feu, l'air, elle represente aussi les les quatres tribus basques pré-romaines.

 

Ce symbole contribue à l'ornement des stèles discoïdales basques mais aussi de meubles ou de linteaux de portes. Par ses vertus décoratives, associant bonhomie et dynamisme, il s'est imposé comme principal symbole du Pays basque

Hilarri ou illarri ou illargi ou harri gizonak (hommes de pierre)  Stèles discoïdales

Elles sont incontournables dans les cimetières du Pays Basque.

Tout comme la maison, elles sont orientées est-ouest, exposant leur face au soleil levant.

Elles représentent la continuité de la vie de la maison familiale plus que des informations concernant les défunts.

Les éléments gravés dans le granit forment des creux et des bosses qui permettent de capter la lumière du soleil, offrant ainsi des représentations différentes selon l'heure de la journée.

 

Maison Bidaletenia
Maison Bidaletenia

Etxea - la maison

La maison est au Pays Basque un symbole très fort de l'organisation sociale et d'une activité rurale.
Quel que soit son style, "Etxea" (etchéa), la maison est au centre de la société Basque et représente l'importance des liens qui unissent les familles autour de ce patrimoine précieux.

Il n'est pas rare que les habitants se connaissent mieux sous le nom de leur maison que sous leur réel patronyme.

le fronton de Larressore
le fronton de Larressore

Fronton (Frontoi)

Généralement situé au centre du village, près de la mairie et de l'église, le fronton de pelote est un point de rencontre. Pas de commune basque sans fronton... un mur symbolique qui résiste, même si la pratique en aire libre a tendance à se perdre au profit de la pelote en trinquet couvert.

GUERNIKA

Autrefois réputé pour son chêne (Gernikako Arbola), sous lequel se réunissaient les assemblées basques, ce petit village de Biscaye est devenu mondialement célèbre pendant le guerre civile d'Espagne, par suite de son bombardement le 26 avril 1937 par la légion allemande Condor (Opération Rügen), envoyée par Hitler à la rescousse de Franco. 1600 civils y furent tués.

Pablo Picasso s'inspira de cet épisode pour réaliser son fameux tableau "Gernika".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maison LANOKI


PAYS BASQUE